Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > les accidents de la route et l'indemnisation des passagers

les accidents de la route et l'indemnisation des passagers

Le 20 janvier 2019
Accident de la circulation, passagers n'oubliez pas le préjudice d'angoisse et le syndrome post traumatique, ils sont souvent difficiles à faire disparaître et il convient de les indemniser. comme des préjudices autonomes.

Le passager victime innocente est toujours indemnisé

que ce soit à titre gratuit, ou onéreux  le passager est toujours indemnisé par l’assurance du véhicule soit l'assurance du véhicule qui le transporte soit l'assurance de l'autre véhicule impliqué.

C 'est l'ensemble de son préjudice qui est pris en compte, c'est à dire son préjudice personnel, sa souffrance éventuellement son invalidité, son préjudice esthétique pendant les soins et après, mais aussi son préjudice d'angoisse.

le préjudice d'angoisse ou d'anxiété

Un  passager grièvement blessé qui ne sait pas si il va pouvoir remarcher et qui attend des résultats se voit reconnaître un préjudice d'anxiété.

Pire, si vous attendez de savoir si un autre passager de la voiture va s'en sortir et si c'est bien sur de votre famille vous angoissez dans l'attente de la réponse des médecins.

Ce préjudice d'angoisse doit être reconnu et indemnisé.

Il est malheureusement souvent oublié.

Maître VELLY, avocat à LYON, n'oublie pas de faire fixer le préjudice d'anxiété.

Un accident de la route n'est malheureusement jamais anodin, le passager peut être grièvement blessé ou seulement selon l'expression consacrée "secoué".

C 'est le cas d'une passagère, qui alors qu'elle est dans la camionnette de l'entreprise  voit le véhicule percuté par un camion qui s'engage sur la voie rapide ou circule la camionnette .

La passagère voit arriver le camion sur elle, son collègue donne un coup de volant pour  éviter l'accident mais ne peut faire plus .

le temps que le camionneur réagisse quelques secondes vont s'écouler.

La passagère va se voir mourir, pendant ces très longues secondes elle va imaginer ses enfants confiés à ses parents etc...

L'accident reste heureusement limité dans ces conséquences mais la passagère  indépendamment du syndrome post traumatique qu'elle a développé à un préjudice d'angoisse qu'il convient de soigner et d'indemniser.

Le syndrome post traumatique ou SPT

il est insidieux, c'est se réveiller la nuit, c'est aussi rester devant son clavier d'ordinateur en se demandant ce que l'on est en train de faire car l'esprit est ailleurs, c'est aussi et souvent refuser de prendre de nouveau le volant.

Cet aspect de l'accident doit être traité .

à défaut vous mettrez du temps à reprendre votre activité.

Maître VELLY, avocat à LYON, n'oublie pas de faire fixer le préjudice d'anxiété.

Le cabinet de maître VELLY, avec un assistant qui a de bonnes connaissances médicales, est à même de comprendre vos traumatismes et les soins qui sont apportés.

L'équipe comprend aussi parfaitement le retentissement d'un tel événement sur le psychisme de celui qui l'a vécu et l'importance de l'accompagnement .

Mme VELLY parle anglais Le cabinet a un collaborateur qui parle l'allemand