Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > l'examen de la loi sur la réforme de la justice les raisons de la colère

l'examen de la loi sur la réforme de la justice les raisons de la colère

Le 21 novembre 2018
gréve des avocats après le 22 novembre 2018, le 12 décembre, protéger le droit, protéger les hommes, une manifestation pour alerter sur les risques de régression de l'institution judiciaire et la perte du droit à se défendre

La réforme de la justice veut supprimer des tribunaux et des Cours d'appel, résultat des juridictions éloignées des citoyens et des délais d'examen des dossiers rallongés.

Outre le fait que cela accentuera la désertification des campagnes, cela réduira d'autant l'accès au droit et laissera le justiciable démuni.

la disparition des tribunaux, l'apparition d'une plateforme qui vous dira si vous avez le droit de faire un procès ou pas, c'est généraliser "post bac" au justiciable et laisser entrer l'arbitraire d'une machine dans le droit à procédure et quelle machine dira qu'en effet il est peut être utile de se battre contre une assurance pour obtenir une indemnisation, ou contre un employeur pour obtenir la reconnaissance d'une faute inexcusable.

l'accès au droit, la protection des plus faibles est menacée, en matière civile mais aussi en matière pénale ou la protection des libertés ne reçoit pas les mêmes garanties.

Arrêté sur une barricade dans les années qui viennent pas certain que le gilet ait droit à la parole et bénéficie d'une protection

Les avocats ont été en gréve le 22 novembre pour faire respecter les droits de tous.

Les avocats seront en grève et manifesteront le 12 décembre.

le cabinet de Maître Martine VELLY, avocat, s'engage, dans ce mouvement, pour faire respecter l'accès au droit pour tous et éviter la désertification judiciaire.

Si la réforme passe les campagnes n'auront plus de tribunaux et le justiciable devra faire des kilomètres pour faire juger ses dossiers de droit du travail, le tribunal des affaires de sécurité sociale est supprimé .A BOURG EN BRESSE le justiciable devra venir à LYON en cas de procédure en faute inexcusable à l'encontre de son employeur.

De quoi décourager les justiciables.

C 'est d'ailleurs l'objet de la réforme.

Il faudra peut être envisager une manifestation des justiciables,  car la justice est là pour le justiciable et il faudra qu'un jour qu il intervienne directement pour sauver les acquis.

Rapprocher la justice du justiciable est un acquis révolutionnaire des gens en avaient fait un idéal et ont donner leur vie pour cette réalisation.

Mme VELLY parle anglais Le cabinet a un collaborateur qui parle l'allemand